Le podcast des métiers invisibles (et du design du futur du travail)

Marion Desclaux | 03 may 2020

Nous sommes persuadés que le design a un rôle à jouer dans la conception des futurs du travail. Les designers ont toujours œuvré pour créer un quotidien plus humain, plus désirable, plus beau : ainsi soit le travail ! D'ailleurs ace à un sujet aussi vaste, nous n’avons pas dérogé à nos principes : nous abordons le sujet avec une profonde curiosité, en allant rencontrer des travailleurs, des professionnels, des gens du quotidien, des gens comme nous, pour discuter, comprendre les pratiques réelles, s’immerger dans des environnements, sans présupposer de rien. C’est ainsi qu’est né le Podcast des Métiers Invisibles, de notre soif pour des sphères qui nous sont inconnues ou qui méritent d’être débarrassées de quelques préjugés. Un podcast qui donne une voix positive au monde du travail d’aujourd’hui, pour construire celui de demain.

Nous vous proposons d’aller à la rencontre de cinq personnes et de leur cinq métiers respectifs pour cette première série. Derrière ces noms de métiers que l’on connaît tous, nous vous proposons de prêter une oreille attentive afin de découvrir ce qui se cache vraiment.

Ce que nous retenons de ces premiers épisodes, c’est qu’un métier, quel qu’il soit, se façonne à la maille de ce que chacun en fait. Et c’est à partir du moment où ces professionnels ont l’espace, la confiance et la liberté suffisante — accordée par les autres, mais aussi par eux-mêmes — pour se déployer dans leur métier comme ils l’entendent, que le monde professionnel devient un réel espace d’épanouissement et d’enrichissement personnel.

Chaque personne, à sa façon, fait preuve d’audace, de courage, de patience, et traverse une série de péripéties tant personnelles que scolaires ou professionnelles qui démontrent bien que la voie n’est jamais toute tracée d’avance.

Bonne écoute !

Christelle, contrôleuse de gestion

Quand on a démarré ce podcast, le premier métier qui nous est venu en tête, on ne sait trop pourquoi, c’est le métier de contrôleur ou contrôleuse de gestion. Alors on ouvre le bal des métiers qu’on croit connaître mais qu’on ne connaît pas vraiment avec Christelle, contrôleuse de gestion chez Hermès. Christelle n’a pas atterri dans ce métier par vocation mais elle le raconte avec beaucoup de recul. Grâce à ses explications, on a mieux compris le rôle et l’importance d’une telle fonction. En nous confiant avec beaucoup de sincérité et de douceur ses doutes et ses questions, Christelle arrive à nous montrer des facettes de son métier insoupçonnées, ce qui nous donne presque envie de devenir contrôleurs.ses de gestion à notre au tour !

Solenn, chasseuse de tête

Solenn est étonnante, inspirante, joueuse. Elle se sert des codes pour transformer le monde dans lequel on vit. Solenn est chasseuse de têtes, elle aide les entreprises à recruter leurs dirigeants de demain. Derrière ce métier au nom guerrier, se cache une personne avec beaucoup d’âme. Solenn vous parlera de la façon dont elle a retrouvé goût pour son métier en alliant combats personnels et enjeux économiques de son entreprise, avec son association Eklore, qui a pour vocation de valoriser les parcours atypiques. Son propos plein d’intelligence et de fantaisie vous donnera, nous l'espérons, envie de tout transformer sur votre passage !

Tania, aide-soignante

Tania, c'est notre coup de cœur de la saison. Aide-soignante dans une unité Alzheimer pour personnes âgées, Tania donne vraiment chaud au cœur quand elle parle de son métier, ce métier de l’ombre, discret, invisible, dont les conditions ne sont que trop rarement décriées dans les médias. Cet enregistrement, réalisé largement avant que la crise du Covid-19 ne survienne en France, prend une autre dimension aujourd'hui, alors que les métiers du Care se retrouvent sur le devant de la scène et que le principe d'utilité publique vient (re-)challenger les hiérarchies sociales. Affaire à suivre…

Qu’est-ce qui se cache derrière ce métier ? Tania nous raconte la joie profonde qu’elle amène au travail tous les jours. Elle nous fait voyager, depuis le Portugal où elle a appris par ses grand-parents un profond respect et une curiosité pour ses aînés, jusqu’en France, avec ses histoires qu’elle conte avec simplicité et émotion.

Christophe, inspecteur des impôts

On va écrire quelque chose de pas bien : Christophe est fidèle à l’image caricaturale que l’on peut se faire d’un inspecteur des impôts. Et pourtant, vous serez surpris.e par son parcours. Avide d’apprendre, il change de métier dès qu’il en a exploré tous les recoins. Cartésien et rêveur, ce yogi des impôts joue son rôle de justicier, ou de Robin des bois comme il le dit si bien. Il utilise sa connaissance des comportements des enfants pour déjouer ceux des adultes auxquels il a affaire au quotidien.

Paul, serveur

C’est peut-être l’épisode le plus cynique de la série, mais c’est aussi le personnage aux anecdotes les plus brutes, comme on lirait un roman de Zola. Paul est serveur dans un restaurant italien à Paris. Il dépeint la réalité de ce métier sans détours : ses galères, la vie de la nuit, son rêve de devenir écrivain, la place invisible de son rôle de serveur. C’est à 40 ans, et ce depuis peu, parce qu’on lui en donne la chance, que Paul prend sa revanche professionnelle.